Juan Manuel
Castro Prieto

Juan Manuel Castro Prieto

biographie


Photographe espagnol, membre de l’Agence VU’ et représenté par la Galerie VU’, basé à Madrid (Espagne) 

 

Scientifique de formation et amoureux de la photographie, il a su faire cohabiter ses passions en devenant l’un des plus savants, exigeants et subtils tireurs européens.

Après avoir, à Cuzco, réalisé, à partir des plaques de verre originales, les tirages des photographies de Martin Chambi qui nous permirent de découvrir cet immense portraitiste des années trente, il se prit de passion pour le Pérou. Dix années durant, il parcourut le pays pour un “Viaje al Sol” au cours duquel, en s’autorisant toutes les approches et toutes les techniques, il dit avec finesse sa tendresse pour les gens, la beauté des paysages, la curiosité pour une culture souvent intouchée et la pauvreté qui accompagne cet état de fait.

Il a ensuite réuni les images “étranges” qu’il développe depuis vingt ans, du nu au paysage et de la mise en scène à la nature morte, exploration des limites de la photographie qui impose, avec une connaissance profonde de la lumière, la tension entre fiction et représentation.

Son travail « Extraños », qu’il a publié deux ans plus tard, est dominé par quatre grands thèmes : le sexe, la mort, l’enfance et l’espace intime. Les photographies à l’atmosphère onirique sont réalisées en noir et blanc et montrent un univers particulier, empreint de mystère, d’ambiguïté.

Il travaille aujourd’hui principalement en couleur, dans une tonalité très personnelle qui, d’Ethiopie en Inde, lui permet d’imposer des visions à la fois mentales et au réalisme troublant, une forme de voyage, entre rêve et matérialité, fondé sur la délicatesse de teintes impossibles.

Actuellement, Castro Prieto est devenu un photographe incontournable, et il continue de développer des projets personnels liés à la mémoire, au souvenir et aux espaces intimes.

Séries


Pérou, 2020

Série| Juan-Manuel Castro Prieto retourne au cœur des villages reculés et continue de raconter le mythe personnel que le pays lui inspire.

Pachama, les mineurs de Bolivie, 2019

Série | En Bolivie, nichées dans la cordillère des Andes, les villes d’Oruro, Popoó, Uyuni et Potosi abritent de nombreuses exploitations minières datant de l’époque coloniale, qui continuent de faire vivre les habitants d’une région menacée par la pauvreté.

Face aux arbres d’Ethiopie, 2017

Série | Les arbres en Afrique de l’Est ont la caractéristique d’être un lieu à part entière, un lieu de vie où toutes les générations se retrouvent, à l’abri du soleil, pour se raconter des histoires, travailler ou cuisiner.

Solovki, 2016

Série | Les imposantes murailles du monastère de Solovetski se dressent sur les îles Solovki, situées dans les eaux calmes de la mer Blanche, au nord-ouest de la Russie.

Cespedosa, 1977-2015

Série | Plusieurs années après « Dario familiar », Juan Manuel Castro Prieto consacre une nouvelle série à Cespedosa, le village de son enfance.

Sète #11, 2011

Série | Malgré́ l’admiration ancienne de Juan Manuel Castro Prieto pour Martín Chambi, « Perú, viaje al sol » était un travail personnel, introspectif et sensible qui portait peu la marque du photographe péruvien.

Pérou, 2009

Série | Malgré́ l’admiration ancienne de Juan Manuel Castro Prieto pour Martín Chambi, « Perú, viaje al sol » était un travail personnel, introspectif et sensible qui portait peu la marque du photographe péruvien.

Musée d’Orsay, 2006

Série | Si Juan Manuel Castro Prieto a commencé́ à gagner sa vie comme photographe au Musée Archéologique national de Madrid, les photographies prises au Musée d’orsay offrent une interprétation personnelle de l’espace muséal, des œuvres in situ et des relations que les spectateurs entretiennent avec elles.

Éthiopie, 2001-2006

Série | Comme le Pérou, l’Éthiopie représente une véritable obsession pour Juan Manuel Castro Prieto qui y revient, là encore, à plusieurs reprises.

Vanuatu, Esperando al cargo, 2005

Série | Situé à l’est de l’Australie, le Vanuatu, composé de quelque 80 îles plus connu sous son ancien nom des Nouvelles Hébrides, est indépendant depuis 1980.

Cuenca en la mirada, 2003-2005

Série | Juan Manuel Castro Prieto a sillonné la Province espagnole de Cuenca dans le cadre d’un programme photographique collectif lancé par le Conseil provincial de Cuenca en 2004.

La Seda Rota, 2005

Série | La « Seda Rota » réunit des photographies de la demeure abandonnée de la famille Madrazo, une dynastie, aujourd’hui éteinte, de peintres madrilènes des 19e et 20e siècles.

Extraños, 1984-2004/03

Série | « Extraños » partage bien des aspects de « Diario familiar » mais révèle aussi les nouvelles directions du travail de Juan Manuel Castro Prieto.

Perú, viaje al sol, 1990-2000

Série | Lorsqu’il s’y rend en 1990 pour réaliser des tirages à partir des négatifs de Martín Chambi, son photographe favori, Juan Manuel Castro Prieto a déjà̀ fait du Pérou un mythe personnel qu’il ne cessera depuis d’explorer.

Pérou, 2020

Série| Juan-Manuel Castro Prieto retourne au cœur des villages reculés et continue de raconter le mythe personnel que le pays lui inspire.

Pachama, les mineurs de Bolivie, 2019

Série | En Bolivie, nichées dans la cordillère des Andes, les villes d’Oruro, Popoó, Uyuni et Potosi abritent de nombreuses exploitations minières datant de l’époque coloniale, qui continuent de faire vivre les habitants d’une région menacée par la pauvreté.

Face aux arbres d’Ethiopie, 2017

Série | Les arbres en Afrique de l’Est ont la caractéristique d’être un lieu à part entière, un lieu de vie où toutes les générations se retrouvent, à l’abri du soleil, pour se raconter des histoires, travailler ou cuisiner.

Solovki, 2016

Série | Les imposantes murailles du monastère de Solovetski se dressent sur les îles Solovki, situées dans les eaux calmes de la mer Blanche, au nord-ouest de la Russie.

Cespedosa, 1977-2015

Série | Plusieurs années après « Dario familiar », Juan Manuel Castro Prieto consacre une nouvelle série à Cespedosa, le village de son enfance.

Sète #11, 2011

Série | Malgré́ l’admiration ancienne de Juan Manuel Castro Prieto pour Martín Chambi, « Perú, viaje al sol » était un travail personnel, introspectif et sensible qui portait peu la marque du photographe péruvien.

Pérou, 2009

Série | Malgré́ l’admiration ancienne de Juan Manuel Castro Prieto pour Martín Chambi, « Perú, viaje al sol » était un travail personnel, introspectif et sensible qui portait peu la marque du photographe péruvien.

Musée d’Orsay, 2006

Série | Si Juan Manuel Castro Prieto a commencé́ à gagner sa vie comme photographe au Musée Archéologique national de Madrid, les photographies prises au Musée d’orsay offrent une interprétation personnelle de l’espace muséal, des œuvres in situ et des relations que les spectateurs entretiennent avec elles.

Éthiopie, 2001-2006

Série | Comme le Pérou, l’Éthiopie représente une véritable obsession pour Juan Manuel Castro Prieto qui y revient, là encore, à plusieurs reprises.

Vanuatu, Esperando al cargo, 2005

Série | Situé à l’est de l’Australie, le Vanuatu, composé de quelque 80 îles plus connu sous son ancien nom des Nouvelles Hébrides, est indépendant depuis 1980.

Cuenca en la mirada, 2003-2005

Série | Juan Manuel Castro Prieto a sillonné la Province espagnole de Cuenca dans le cadre d’un programme photographique collectif lancé par le Conseil provincial de Cuenca en 2004.

La Seda Rota, 2005

Série | La « Seda Rota » réunit des photographies de la demeure abandonnée de la famille Madrazo, une dynastie, aujourd’hui éteinte, de peintres madrilènes des 19e et 20e siècles.

Extraños, 1984-2004/03

Série | « Extraños » partage bien des aspects de « Diario familiar » mais révèle aussi les nouvelles directions du travail de Juan Manuel Castro Prieto.

Perú, viaje al sol, 1990-2000

Série | Lorsqu’il s’y rend en 1990 pour réaliser des tirages à partir des négatifs de Martín Chambi, son photographe favori, Juan Manuel Castro Prieto a déjà̀ fait du Pérou un mythe personnel qu’il ne cessera depuis d’explorer.

Pérou, 2020

Série| Juan-Manuel Castro Prieto retourne au cœur des villages reculés et continue de raconter le mythe personnel que le pays lui inspire.

Pachama, les mineurs de Bolivie, 2019

Série | En Bolivie, nichées dans la cordillère des Andes, les villes d’Oruro, Popoó, Uyuni et Potosi abritent de nombreuses exploitations minières datant de l’époque coloniale, qui continuent de faire vivre les habitants d’une région menacée par la pauvreté.

Face aux arbres d’Ethiopie, 2017

Série | Les arbres en Afrique de l’Est ont la caractéristique d’être un lieu à part entière, un lieu de vie où toutes les générations se retrouvent, à l’abri du soleil, pour se raconter des histoires, travailler ou cuisiner.

Solovki, 2016

Série | Les imposantes murailles du monastère de Solovetski se dressent sur les îles Solovki, situées dans les eaux calmes de la mer Blanche, au nord-ouest de la Russie.

Cespedosa, 1977-2015

Série | Plusieurs années après « Dario familiar », Juan Manuel Castro Prieto consacre une nouvelle série à Cespedosa, le village de son enfance.

Sète #11, 2011

Série | Malgré́ l’admiration ancienne de Juan Manuel Castro Prieto pour Martín Chambi, « Perú, viaje al sol » était un travail personnel, introspectif et sensible qui portait peu la marque du photographe péruvien.

Pérou, 2009

Série | Malgré́ l’admiration ancienne de Juan Manuel Castro Prieto pour Martín Chambi, « Perú, viaje al sol » était un travail personnel, introspectif et sensible qui portait peu la marque du photographe péruvien.

Musée d’Orsay, 2006

Série | Si Juan Manuel Castro Prieto a commencé́ à gagner sa vie comme photographe au Musée Archéologique national de Madrid, les photographies prises au Musée d’orsay offrent une interprétation personnelle de l’espace muséal, des œuvres in situ et des relations que les spectateurs entretiennent avec elles.

Éthiopie, 2001-2006

Série | Comme le Pérou, l’Éthiopie représente une véritable obsession pour Juan Manuel Castro Prieto qui y revient, là encore, à plusieurs reprises.

Vanuatu, Esperando al cargo, 2005

Série | Situé à l’est de l’Australie, le Vanuatu, composé de quelque 80 îles plus connu sous son ancien nom des Nouvelles Hébrides, est indépendant depuis 1980.

Cuenca en la mirada, 2003-2005

Série | Juan Manuel Castro Prieto a sillonné la Province espagnole de Cuenca dans le cadre d’un programme photographique collectif lancé par le Conseil provincial de Cuenca en 2004.

La Seda Rota, 2005

Série | La « Seda Rota » réunit des photographies de la demeure abandonnée de la famille Madrazo, une dynastie, aujourd’hui éteinte, de peintres madrilènes des 19e et 20e siècles.

Extraños, 1984-2004/03

Série | « Extraños » partage bien des aspects de « Diario familiar » mais révèle aussi les nouvelles directions du travail de Juan Manuel Castro Prieto.

Perú, viaje al sol, 1990-2000

Série | Lorsqu’il s’y rend en 1990 pour réaliser des tirages à partir des négatifs de Martín Chambi, son photographe favori, Juan Manuel Castro Prieto a déjà̀ fait du Pérou un mythe personnel qu’il ne cessera depuis d’explorer.

Interviews


Le photographe Juan Manuel Castro Prieto expose à Pau
France 3 Aquitaine

2018

Le photographe madrilène Juan Manuel Castro Prieto expose ses clichés sur l’Éthiopie et le Pérou au Parvis à Pau. Un travail au long cours basé sur la chambre photographique.

Juan Manuel Castro Prieto à la PICA Photo Espana
PICA Photo Espana

2016

Conférence de Juan Manuel Castro Prieto à la PICA Photo Espana.

Amérique du Sud / Caraïbes : Juan Manuel Castro Prieto
France Culture

2012

« Scientifique de formation, Juan Manuel Castro Prieto se fait d’abord connaître par sa maitrise exigeante et subtile du tirage photographique : un travail méticuleux et patient… »

Multimédias


Solovki, 2019

Multimedia | Les imposantes murailles du monastère de Solovetski se dressent sur les îles Solovki, situées dans les eaux calmes de la mer Blanche, au nord-ouest de la Russie.

Solovki, 2019

Multimedia | Les imposantes murailles du monastère de Solovetski se dressent sur les îles Solovki, situées dans les eaux calmes de la mer Blanche, au nord-ouest de la Russie.

Solovki, 2019

Multimedia | Les imposantes murailles du monastère de Solovetski se dressent sur les îles Solovki, situées dans les eaux calmes de la mer Blanche, au nord-ouest de la Russie.

Expositions


Portugal, Renaître de ses cendres

Festival Photo La Gacilly, France

Du 1er juin au 30 septembre 2019

Solovki

Centro de Arte Alcobendas, Madrid, Espagne

Du 22 mai au 24 aout 2019

Juan Manuel Castro Prieto

Le Parvis, Pau, France

Du 17 novembre 2018 au 19 janvier 2019

Livres


Cespedosa

Ministerio de Educacion, Cultura y Deporte / Aera de Cultura / Auht’Spirit - 2007

Sète#11

CéTàVOIR et Images En Manoeubre Editions - 2011

Cespedosa

Ministerio de Educacion, Cultura y Deporte / Aera de Cultura / Auht’Spirit - 2007

Sète#11

CéTàVOIR et Images En Manoeubre Editions - 2011

Cespedosa

Ministerio de Educacion, Cultura y Deporte / Aera de Cultura / Auht’Spirit - 2007

Sète#11

CéTàVOIR et Images En Manoeubre Editions - 2011

Prix


Prix National de Photographie
Espagne

Pour l’ensemble de son parcours photographique


2015

Prix de la Photographie de la Comunidad de Madrid
Espagne

Pour l’ensemble de son parcours photographique


2003

Prix Bartolomé Ros – PHotoEspana
Espagne

Pour l’ensemble de son parcours photographique


2002

Prix Cesar Vallejo
Espagne

Pour son travail sur le Pérou 


2001