Françoise
Huguier

Françoise Huguier

biographie


Photographe française, membre de l’Agence VU’, Françoise Huguier travaille et vit principalement à Paris.

En parallèle des mondes de la politique, de la culture, et surtout de la mode qu’elle documente à partir de 1976, c’est le monde comme territoire de rencontres que Françoise Huguier commence à sillonner à la fin des années 1980. Que ce soit en Europe, en Afrique ou en Asie, elle y porte le même œil singulier et graphique qui ne manque jamais d’humour. De la photographie de mode au reportage, de l’instantané aux mises en scène, la photographie de Françoise Huguier documente et révèle la diversité du monde, de ses territoires et sociétés.

En 1989, elle parcourt le continent africain sur les pas de Michel Leiris. Un voyage inaugural qui lui inspire son premier ouvrage, « Sur les traces de l’Afrique fantôme », (éd. Actes Sud, 1990) – lauréat de la Villa Médicis hors les murs. Forte des liens tissés au cours de ce premier séjour, Françoise Huguier fonde en 1994 la première Biennale de la photographie de Bamako (Mali) qui vise à promouvoir la photographie africaine contemporaine à l’international. Elle initie également un travail photographique sur l’intimité des femmes au Burkina-Faso et au Mali (« Secrètes », Actes Sud, 1996).

En 1993 c’est le territoire russe qu’elle arpente avec « En route pour Behring » (ed. Maeght), journal de bord de son voyage en solitaire en Sibérie, lauréate de la Villa Médicis hors les murs et d’un Word Press Photo. Poursuivant ses recherches sur l’intimité, la vie sociale et les traces de l’histoire, elle séjourne deux mois par an, entre 2000 et 2007, dans les appartements communautaires de Saint-Pétersbourg, révélant les survivances du monde soviétique tout autant que les méandres inhérents au vivre-ensemble (« Kommunalki », ed. Actes Sud, 2008 et « Kommunalka », long métrage documentaire,2008).

L’Asie du Sud Est devient dans les années 2000 l’une de ses destinations de prédilection. En 2004, cinquante ans après avoir quitté le Cambodge, elle revient sur les traces de son enfance prisonnière des Viêt Minh (« J’avais huit ans », Actes Sud, 2005). En résidence d’artiste à Singapour en 2009, elle amorce un voyage au cœur des classes moyennes en Asie du Sud-Est ; un travail distingué en 2011 du Prix de photographie de l’Académie des Beaux-Arts. Elle poursuit son étude de 2010 à 2012 avec « Vertical/Horizontal, Intérieur/Extérieur » (Singapour, Bangkok, Kuala Lumpur), avant de l’étendre aux sociétés postmodernes d’Asie du Sud Est avec, en 2014, les hijabistas en Indonésie et le mouvement KPOP en Malaisie, puis, dans le cadre des années croisées France-Corée (2014-2015), les bouleversements de la société séoulienne (« Virtual Séoul », Actes Sud, 2016). Une œuvre qui a été exposée au Musée de l’Histoire de la ville de Séoul (2016), au Pavillon Carré de Baudouin à Paris (2016), ainsi qu’au Musée Olympique de Lausanne (2017).

En 2017, elle expose pour le Mois de la Photo, Grand ParisL’approche intimiste de Françoise Huguier. Un travail réalisé en collaboration avec la Société du Grand Paris, pour lequel elle est allée pendant trois ans à la rencontre des familles habitant près des futures gares. Cette même année, elle poursuit un projet sur les logements sociaux à Deauville.

En 2020, Françoise Huguier est à l’honneur au Musée du Quai Branly à Paris avec « Les Curiosités du monde de Françoise Huguier ». Une exposition conçue comme un carnet de voyage qui présente une sélection d’objets insolites qu’elle a glanés dans le monde entier. Des objets qui ont été autant une source d’inspiration pour ses images et qu’elle partage dans La Curieuse, un ouvrage publié aux éditions Filigranes (2020).

Lauréate de nombreux prix prestigieux, Françoise Huguier reçoit en 2012 les insignes d’Officier des Arts et des Lettres. Régulièrement exposée en France et dans le monde, son œuvre a notamment fait l’objet d’une rétrospective à la Maison européenne de la Photographie en 2014. En 2018, Reporters sans frontières lui consacre un album de la collection « 100 photos pour la liberté de la presse ». Parallèlement à son activité d’artiste photographe, elle est également régulièrement sollicitée pour assurer le commissariat d’expositions et de biennales (Photoquai, Mois de la photographie à Paris, Biennale de Luang Prabang…).

Séries


Virtual Seoul, 2016

Série | Avec « Virtual Seoul », la photographe Françoise Huguier tente de résoudre une énigme qui la hante depuis qu’elle sillonne le monde, et particulièrement l’Asie : Comment une ville a-t-elle pu devenir en trente ans le fer de lance de la culture populaire de toute l’Asie ?

Apprendre à mourir en Corée du Sud, 2015

Série | Avec 39 suicides commis chaque jour, la Corée du Sud détient un triste record mondial. Les seniors se suicident quatre fois plus en Corée du Sud que dans les autres pays de l’OCDE.

K-POP en Malaisie, 2014

Série | La K-POP, au départ un genre musical coréen issu de la fusion de la musique populaire coréenne et de la pop anglo-saxonne, est très vite devenu un phénomène culturel viral qui a conquis les jeunes générations d’Asie du Sud-Est.

Hijab en Indonésie, 2013

Série | Avant les années 1980, peu de femmes portaient le voile en Indonésie. Cette tendance de mode islamique a véritablement commencé au début des années 2000.

Les nonnes de Colombie, 2013

Série | En 2012, Françoise Huguier va une fois de plus se mêler de ce qui à priori ne la regarde pas. Des religieuses, à Bogotà, Cali et Popoyàn, les trois principales villes de Colombie.

Fleurs de peaux, 2013

Série | Du Japon à Singapour en passant par la Thaïlande, Françoise Huguier est allée à la rencontre d’une jeunesse tatouée.

Kommounalki, 2008

Série | Mesure provisoire après la Révolution de 1917, les kommounalki, les appartements communautaires, ont traversé tout le XXème jusqu’à concerner encore aujourd’hui 17 millions de Russes.

J’avais huit ans, 2005

Série | Il m’aura fallu attendre cinquante ans avant de retourner en terre cambodgienne. Cinquante ans qui ont durement marqué ce pays, une histoire ponctuée de conflits et de souffrance.

Sublimes, 1999

Série | Il n’est pas rien que les premières photos de mode remarquées et remarquables de Françoise Huguier aient été publiées au début des années 1980 dans un journal, le quotidien Libération.

Secrètes, 1996

Série | « Au Burkina Faso et au Mali où elle a souvent voyagé, Françoise Huguier a pris le temps de la rencontre : elle a parlé aux gens, elle est entrée dans les maisons, dans les chambres des femmes, elle a écouté.

Durban, Afrique du Sud, 1996

Série | Grande ville portuaire d’Afrique du Sud au bord de l’Océan Indien où coexistent Blancs, Bantous et Indiens, Durban fut le fief de l’Inkata.

En route pour Behring, 1993

Série | Françoise Huguier nous rapporte du Grand Nord ses images et ses notes de voyage de Sibérie. Paysages nus, neiges et glaces, paysages habités, poches d'industries ou ports de pêche, petites villes, cabanes, tentes, igloos, goulags endormis...

Sur les traces de l’Afrique fantôme, 1990

Série | Entre mai 1988 et janvier 1990, la photographe François Huguier est passée par où est passée la Mission Dakar-Djibouti qui traversa l’Afrique d’Ouest en Est, de mai 1931 à février 1933.

Virtual Seoul, 2016

Série | Avec « Virtual Seoul », la photographe Françoise Huguier tente de résoudre une énigme qui la hante depuis qu’elle sillonne le monde, et particulièrement l’Asie : Comment une ville a-t-elle pu devenir en trente ans le fer de lance de la culture populaire de toute l’Asie ?

Apprendre à mourir en Corée du Sud, 2015

Série | Avec 39 suicides commis chaque jour, la Corée du Sud détient un triste record mondial. Les seniors se suicident quatre fois plus en Corée du Sud que dans les autres pays de l’OCDE.

K-POP en Malaisie, 2014

Série | La K-POP, au départ un genre musical coréen issu de la fusion de la musique populaire coréenne et de la pop anglo-saxonne, est très vite devenu un phénomène culturel viral qui a conquis les jeunes générations d’Asie du Sud-Est.

Hijab en Indonésie, 2013

Série | Avant les années 1980, peu de femmes portaient le voile en Indonésie. Cette tendance de mode islamique a véritablement commencé au début des années 2000.

Les nonnes de Colombie, 2013

Série | En 2012, Françoise Huguier va une fois de plus se mêler de ce qui à priori ne la regarde pas. Des religieuses, à Bogotà, Cali et Popoyàn, les trois principales villes de Colombie.

Fleurs de peaux, 2013

Série | Du Japon à Singapour en passant par la Thaïlande, Françoise Huguier est allée à la rencontre d’une jeunesse tatouée.

Kommounalki, 2008

Série | Mesure provisoire après la Révolution de 1917, les kommounalki, les appartements communautaires, ont traversé tout le XXème jusqu’à concerner encore aujourd’hui 17 millions de Russes.

J’avais huit ans, 2005

Série | Il m’aura fallu attendre cinquante ans avant de retourner en terre cambodgienne. Cinquante ans qui ont durement marqué ce pays, une histoire ponctuée de conflits et de souffrance.

Sublimes, 1999

Série | Il n’est pas rien que les premières photos de mode remarquées et remarquables de Françoise Huguier aient été publiées au début des années 1980 dans un journal, le quotidien Libération.

Secrètes, 1996

Série | « Au Burkina Faso et au Mali où elle a souvent voyagé, Françoise Huguier a pris le temps de la rencontre : elle a parlé aux gens, elle est entrée dans les maisons, dans les chambres des femmes, elle a écouté.

Durban, Afrique du Sud, 1996

Série | Grande ville portuaire d’Afrique du Sud au bord de l’Océan Indien où coexistent Blancs, Bantous et Indiens, Durban fut le fief de l’Inkata.

En route pour Behring, 1993

Série | Françoise Huguier nous rapporte du Grand Nord ses images et ses notes de voyage de Sibérie. Paysages nus, neiges et glaces, paysages habités, poches d'industries ou ports de pêche, petites villes, cabanes, tentes, igloos, goulags endormis...

Sur les traces de l’Afrique fantôme, 1990

Série | Entre mai 1988 et janvier 1990, la photographe François Huguier est passée par où est passée la Mission Dakar-Djibouti qui traversa l’Afrique d’Ouest en Est, de mai 1931 à février 1933.

Virtual Seoul, 2016

Série | Avec « Virtual Seoul », la photographe Françoise Huguier tente de résoudre une énigme qui la hante depuis qu’elle sillonne le monde, et particulièrement l’Asie : Comment une ville a-t-elle pu devenir en trente ans le fer de lance de la culture populaire de toute l’Asie ?

Apprendre à mourir en Corée du Sud, 2015

Série | Avec 39 suicides commis chaque jour, la Corée du Sud détient un triste record mondial. Les seniors se suicident quatre fois plus en Corée du Sud que dans les autres pays de l’OCDE.

K-POP en Malaisie, 2014

Série | La K-POP, au départ un genre musical coréen issu de la fusion de la musique populaire coréenne et de la pop anglo-saxonne, est très vite devenu un phénomène culturel viral qui a conquis les jeunes générations d’Asie du Sud-Est.

Hijab en Indonésie, 2013

Série | Avant les années 1980, peu de femmes portaient le voile en Indonésie. Cette tendance de mode islamique a véritablement commencé au début des années 2000.

Les nonnes de Colombie, 2013

Série | En 2012, Françoise Huguier va une fois de plus se mêler de ce qui à priori ne la regarde pas. Des religieuses, à Bogotà, Cali et Popoyàn, les trois principales villes de Colombie.

Fleurs de peaux, 2013

Série | Du Japon à Singapour en passant par la Thaïlande, Françoise Huguier est allée à la rencontre d’une jeunesse tatouée.

Kommounalki, 2008

Série | Mesure provisoire après la Révolution de 1917, les kommounalki, les appartements communautaires, ont traversé tout le XXème jusqu’à concerner encore aujourd’hui 17 millions de Russes.

J’avais huit ans, 2005

Série | Il m’aura fallu attendre cinquante ans avant de retourner en terre cambodgienne. Cinquante ans qui ont durement marqué ce pays, une histoire ponctuée de conflits et de souffrance.

Sublimes, 1999

Série | Il n’est pas rien que les premières photos de mode remarquées et remarquables de Françoise Huguier aient été publiées au début des années 1980 dans un journal, le quotidien Libération.

Secrètes, 1996

Série | « Au Burkina Faso et au Mali où elle a souvent voyagé, Françoise Huguier a pris le temps de la rencontre : elle a parlé aux gens, elle est entrée dans les maisons, dans les chambres des femmes, elle a écouté.

Durban, Afrique du Sud, 1996

Série | Grande ville portuaire d’Afrique du Sud au bord de l’Océan Indien où coexistent Blancs, Bantous et Indiens, Durban fut le fief de l’Inkata.

En route pour Behring, 1993

Série | Françoise Huguier nous rapporte du Grand Nord ses images et ses notes de voyage de Sibérie. Paysages nus, neiges et glaces, paysages habités, poches d'industries ou ports de pêche, petites villes, cabanes, tentes, igloos, goulags endormis...

Sur les traces de l’Afrique fantôme, 1990

Série | Entre mai 1988 et janvier 1990, la photographe François Huguier est passée par où est passée la Mission Dakar-Djibouti qui traversa l’Afrique d’Ouest en Est, de mai 1931 à février 1933.

Multimédias


Kommunalka (extrait), 2008

Multimedia | « Kommunalka » prend pied dans un appartement communautaire de Saint-Pétersbourg. Ce mode de vie, intimement lié à l’histoire soviétique de la Russie, n’en reste pas moins d’actualité.

Kommunalka (extrait), 2008

Multimedia | « Kommunalka » prend pied dans un appartement communautaire de Saint-Pétersbourg. Ce mode de vie, intimement lié à l’histoire soviétique de la Russie, n’en reste pas moins d’actualité.

Kommunalka (extrait), 2008

Multimedia | « Kommunalka » prend pied dans un appartement communautaire de Saint-Pétersbourg. Ce mode de vie, intimement lié à l’histoire soviétique de la Russie, n’en reste pas moins d’actualité.

Interviews


La boîte noire
Canal +

2020

Françoise Huguier a apporté quelques-unes de ses « curiosités » ramenées du monde entier.
« Les curiosités du monde de Françoise Huguier » sont à retrouver dans le cadre de son exposition au Musée du Quai Branly du 30 juin au 11 octobre 2020.

Afrique Culture
TV5 Monde

Interview réalisée par Pascal Achard, 2020

Bibelots, masques, statues, jouets, pièces kitsch ou sacrées, une partie des curiosités de monde de Françoise Huguier est exposée au Musée du Quai Branly. La photographe nous a ouvert les portes de sa maison en banlieue parisienne pour nous montrer sa fantastique collection..

L’invité culture
France Culture

Interview réalisée par Chloë Cambreling, 2020

La photographe Françoise Huguier signe un nouveau travail à travers l’exposition « Les curiosités du monde de Françoise Huguier » au musée du Quai Branly, du 30 juin au 11 octobre 2020.

La grande table
France Culture

Interview réalisée par Olivia Gesbert, 2018

La photographe Françoise Huguier parcourt le monde depuis quarante ans en donnant le sentiment de n’en avoir jamais fait le tour. Elle était notre invitée aux côtés de Pierre Haski, président de Reporters sans frontières et ancien correspondant pour « Libération » à Pékin.

Grand Palais
Fisheye

Interview réalisée par Eric Karsenty, 2018

Rencontre avec la photographe Françoise Huguier qui nous parle de sa carrière, de ses inspirations et de la place de la femme aujourd’hui dans la photographie.

L’invité
TV5 Monde

Interview réalisée par Patrick Simonin, 2018

Françoise Huguier signe « 100 photos pour la liberté de la presse », le nouvel album de Reporters sans frontières.

Autour de Françoise Huguier
Cité de l’architecture et du patrimoine

Interview réalisée par Maire-Hélène Contal, 2018

Rencontre avec Françoise Huguier autour de son travail sur la Corée du Sud. Projection-débat en présence de l’artiste, de Valérie Gelézeau, géographe, maîtresse de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales, spécialiste de la Corée, et d’Hervé Le Goff, journaliste et critique de photographie.

Regardez voir
France Inter

Interview réalisée par Brigitte Patient, 2016

Photographe de l’Agence VU’, Françoise Huguier a écumé la planète, de la traversée de l’Afrique à 40°C à la Sibérie polaire à -40°C. De la mode au reportage, de l’instantané à la mise en scène, elle conserve le même œil au graphisme marqué qui ne manque jamais d’humour. Celle qui fut l’une des créatrices de la Biennale de la photographie à Bamako, nous présente Regard sur la photographie africaine dont elle assure le commissariat à la Fondation Blachère.

Tout un monde
France Inter

Interview réalisée par Marie-Hélène Fraïssé, 2016

Redécouvrant en 2014 Séoul, où elle avait longuement séjourné et travaillé en 1982, Françoise Huguier observe, stupéfaite, un monde transformé par la technologie et la consommation de masse… « Virtual Séoul », est la dernière en date de ses aventures photographiques.

Dans l’oeil de Françoise Huguier
Actuelles

Interview réalisée par Yara Jamalielo, 2014

Rencontre avec la photographe Françoise Huguier qui sillonne la planète depuis presque 40 ans. Du Mali au détroit de Behring, elle estime que les droits des femmes reculent.

Expositions


Exposition Francoise Huguier

Le Parvis Espace Culturel, Pau (FRANCE)

Du 26 janvier au 30 mars 2019

Sublimes

Ambassade de France, Minsk (BIELORUSSIE)

Du 11 juin au 10 juillet 2019

Pince-moi, je rêve

Maison Européenne de la Photographie, Paris (FRANCE)

Du 4 juin au 31 août 2014

Livres


La Curieuse

Filigranes Editions - 2020

Virtual Seoul

Actes Sud Beaux-Arts - 2016

Les nonnes

Filigranes Éditions - 2013

La Curieuse

Filigranes Editions - 2020

Virtual Seoul

Actes Sud Beaux-Arts - 2016

Les nonnes

Filigranes Éditions - 2013

La Curieuse

Filigranes Editions - 2020

Virtual Seoul

Actes Sud Beaux-Arts - 2016

Les nonnes

Filigranes Éditions - 2013

Prix


Trophée d’honneur des Photographies de l’année de Bellême

Pour l’ensemble de sa carrière photographique

2017

Lauréate Prix International Planète Albert Kahn

Pour ses qualités humanistes et pour l’ensemble de son travail

2016

Lauréate du Prix de la photographie de l’Académie des Beaux-Arts

Pour son projet « Vertical / Horizontal, Intérieur / Extérieur. Singapour – Kuala Lumpur – Bangkok « Middle classes » en Asie du Sud-Est à l’aube du XXIe siècle ».

2011

Lauréate du Prix Anna Politkovskaïa

Pour son film « Kommunalka »
31ème édition du Festival International de films de femmes de Créteil

2008

Lauréate du World Press Photo

Pour sa série « En route pour Behring »

1993

Lauréate du Prix Villa Médicis « Hors les Murs »

Pour sa série « En route pour Behring »

1993

Lauréate du Prix Villa Médicis « Hors les Murs »

Pour sa série « Sur les traces de l’Afrique fantôme »

1990

Lauréate du Prix des Rencontres Internationales de la photographie d’Arles

1987

Lauréate du Prix Kodak de la critique photographique

1986