Guia
Besana

Guia Besana

biographie


Photographe italienne, membre de l’Agence VU’ depuis 2020, vit et travaille entre Paris (France) et Barcelone (Espagne).

Après des études de communication à l’Ecole Européenne de Design à Turin en Italie, Guia Besana se consacre dès 1994 à la photographie, s’installe à Paris et collabore avec différents magazines pour lesquels elle réalise des reportages à travers le monde (Vietnam, Cuba, Maroc, Turquie, Iran, Sénégal, Tunisie, Swaziland, Mauritanie), principalement liés aux questions sociales ou identitaires relatives aux femmes.

D’abord documentaire sa photographie prend une dimension plus réflexive. « Quand j’ai débuté j’étais attirée par les horizons lointains : le fait de m’éloigner de chez moi me nettoyait en quelques sorte l’esprit, tout ce que je voyais me semblait nouveau. Mais avec le temps, j’ai réalisé que même en allant loin, mes images en disaient davantage sur moi même. J’ai donc commencé à travailler des sujets qui me sont plus familiers, dans un univers plus quotidien ». Guia Besana développe alors une écriture photographique dont le principe de « fiction révèle une vérité que la réalité obscurcit » (Ralph Waldo Emerson). Chaque élément de mise-en-scène – décor, lumière, pose – joue le rôle essentiel d’indice permettant de susciter une identification, une émotion, ou une réflexion chez le spectateur.

Fidèle à son engagement sur les questions relatives à l’identité et/ou la condition féminine, ses projets personnels abordent les thématiques de la maternité (« Baby Blues »), ou de la réception des stéréotypes féminins par les femmes elle-mêmes (« Under Pressure », « Etrangement familier ») ou par les petites filles (« The Ladybug Series »). C’est également à travers la mise en scène de figures féminines qu’elle interroge la question environnementale (« Poison ») ou la notion contemporaine de surcontrole (« Carry on »). En plus de ses travaux personnels, Guia Besana met son regard singulier et sa maitrise des techniques au service de travaux de commande pour les entreprises (EDF, Elior, BNP, etc.) et pour la presse pour laquelle elle réalise notamment des portraits d’artistes ou de personnalités.

Régulièrement exposé à travers le monde et publié dans la presse internationale (BLINK, CNN photo blog, The New York Times, Huffington Post, Marie Claire, Vanity Fair, Le Monde, Courrier International, D di Repubblica, Esquire…). son travail est récompensé de prix prestigieux tels que le Julia Margaret Cameron Award ou le Amilcare Ponchielli Award.

Séries


Étrangement Familier, 2020

Série | La série “Étrangement Familier“ met en scène un conte freudien, Uncanny. L’opposition du mot allemand heimlich and unheimlich (familier ; étranger) donne à voir la vie comme un sinistre état de conflit.

Carry On, 2019

Série | “Carry-on“ est un ensemble de mises en scène sur la peur de prendre l’avion.

Nounous du Norland College, 2019

Série | L’École de Norland a été fondée par Emily Ward pendant l’ère victorienne, créant une image de marque à la faveur des aristocrates et des rois britanniques, puis par la suite, par la richesse internationale des oligarques et des cheiks.

A rummage of flowers, 2018

Série | Réunissant fleurs et femmes, Guia Besana a donné vie à ses sentiments dans un projet intitulé A Rummage of Flowers.

Poison, 2016

Série | Au cours des trente-cinq dernières années, la biodiversité a diminué de plus d'un quart en raison de la croissance démographique et de nos moyens de consommation. La surexploitation est actuellement non-durable et la destruction des habitats entraîne une diminution des espèces. À la complexité de ces problèmes, s’ajoute le dérèglement climatique.

Under Pressure, 2014

Série | Cette série est le portrait de cette intime fragilité. Elle illustre comment nous, en tant que femmes de notre temps, nous continuons à avancer et à trébucher pour tenter d’offrir une plus grande émancipation à nos filles et nos futures générations.

Baby Blues, 2012

Série | La série « Baby Blues » explore le monde fragile et émotionnel des femmes qui font l’expérience de la maternité, à travers un processus de mise en scènes et de représentations symboliques.

The Ladybug, 2009

Série | Inspirée par la naissance de sa fille, Guia BEsana rend hommage à son propre parcours de l'enfance vers l'âge adulte.

Étrangement Familier, 2020

Série | La série “Étrangement Familier“ met en scène un conte freudien, Uncanny. L’opposition du mot allemand heimlich and unheimlich (familier ; étranger) donne à voir la vie comme un sinistre état de conflit.

Carry On, 2019

Série | “Carry-on“ est un ensemble de mises en scène sur la peur de prendre l’avion.

Nounous du Norland College, 2019

Série | L’École de Norland a été fondée par Emily Ward pendant l’ère victorienne, créant une image de marque à la faveur des aristocrates et des rois britanniques, puis par la suite, par la richesse internationale des oligarques et des cheiks.

A rummage of flowers, 2018

Série | Réunissant fleurs et femmes, Guia Besana a donné vie à ses sentiments dans un projet intitulé A Rummage of Flowers.

Poison, 2016

Série | Au cours des trente-cinq dernières années, la biodiversité a diminué de plus d'un quart en raison de la croissance démographique et de nos moyens de consommation. La surexploitation est actuellement non-durable et la destruction des habitats entraîne une diminution des espèces. À la complexité de ces problèmes, s’ajoute le dérèglement climatique.

Under Pressure, 2014

Série | Cette série est le portrait de cette intime fragilité. Elle illustre comment nous, en tant que femmes de notre temps, nous continuons à avancer et à trébucher pour tenter d’offrir une plus grande émancipation à nos filles et nos futures générations.

Baby Blues, 2012

Série | La série « Baby Blues » explore le monde fragile et émotionnel des femmes qui font l’expérience de la maternité, à travers un processus de mise en scènes et de représentations symboliques.

The Ladybug, 2009

Série | Inspirée par la naissance de sa fille, Guia BEsana rend hommage à son propre parcours de l'enfance vers l'âge adulte.

Étrangement Familier, 2020

Série | La série “Étrangement Familier“ met en scène un conte freudien, Uncanny. L’opposition du mot allemand heimlich and unheimlich (familier ; étranger) donne à voir la vie comme un sinistre état de conflit.

Carry On, 2019

Série | “Carry-on“ est un ensemble de mises en scène sur la peur de prendre l’avion.

Nounous du Norland College, 2019

Série | L’École de Norland a été fondée par Emily Ward pendant l’ère victorienne, créant une image de marque à la faveur des aristocrates et des rois britanniques, puis par la suite, par la richesse internationale des oligarques et des cheiks.

A rummage of flowers, 2018

Série | Réunissant fleurs et femmes, Guia Besana a donné vie à ses sentiments dans un projet intitulé A Rummage of Flowers.

Poison, 2016

Série | Au cours des trente-cinq dernières années, la biodiversité a diminué de plus d'un quart en raison de la croissance démographique et de nos moyens de consommation. La surexploitation est actuellement non-durable et la destruction des habitats entraîne une diminution des espèces. À la complexité de ces problèmes, s’ajoute le dérèglement climatique.

Under Pressure, 2014

Série | Cette série est le portrait de cette intime fragilité. Elle illustre comment nous, en tant que femmes de notre temps, nous continuons à avancer et à trébucher pour tenter d’offrir une plus grande émancipation à nos filles et nos futures générations.

Baby Blues, 2012

Série | La série « Baby Blues » explore le monde fragile et émotionnel des femmes qui font l’expérience de la maternité, à travers un processus de mise en scènes et de représentations symboliques.

The Ladybug, 2009

Série | Inspirée par la naissance de sa fille, Guia BEsana rend hommage à son propre parcours de l'enfance vers l'âge adulte.

Multimédias


Carry On, 2018

Multimédia | Carry On est un travail autour de la peur de l'avion.

Carry On, 2018

Multimédia | Carry On est un travail autour de la peur de l'avion.

Carry On, 2018

Multimédia | Carry On est un travail autour de la peur de l'avion.

Prix


Prix Julia Margaret Cameron (États-Unis)

Pour la série « Carry On »

2019

Prix AIAP Photography 35 (États-Unis)

Pour la série « Carry On »

2019

Prix Amilcare Ponchielli Grin (Italie)

Pour la série « Baby Blues »

2012