Ferhat
Bouda

Ferhat Bouda

biographie


Photographe algérien, membre de l’Agence VU’ depuis 2014, basé à Francfort (Allemagne).

Né en 1976 en Kabylie (Algérie), Ferhat Bouda grandit à Bouzeguen (Tizi-Ouzou). En 1994, « la grève du cartable » lancée par le Mouvement Culturel Berbère (MCB) le pousse à s’investir pour la reconnaissance de l’identité berbère. Ferhat Bouda explore alors différentes voies pour la documenter et en partager les spécificités : le théâtre et la musique d’abord, puis le cinéma, qui le conduit à s’installer à France en 2000, et enfin la photographie, qui se révèle être parfaitement adaptée à sa sensibilité et à son engagement, et à laquelle il décide de se former à Paris.

Ferhat Bouda engage alors un travail au long cours sur la culture berbère et les peuples nomades ; une enquête photographique qu’il développe aussi bien en France et en Allemagne (où il s’installe en 2005), qu’en Algérie, au Maroc, en Libye aux côtés des rebelles berbères, en Tunisie après la chute de Ben Ali, ou encore au Nord du Mali avec les Touaregs. 

S’attachant aux regards, aux attitudes et aux gens, aussi bien dans leur quotidien que dans des situations conflictuelles, Ferhat Bouda s’inscrit dans une tradition de la photographie documentaire, et témoigne avec respect de situations complexes souvent difficiles à approcher ou, trop souvent, dissimulées sous des clichés et des stéréotypes. 

Lauréat de la bourse Pierre et Alexandra Boulat en 2016, du prix et de la bourse de la photographie de l’académie des Arts de Berlin en 2020, son travail est régulièrement publié dans la presse internationale, exposé en Algérie, en Allemagne, en France, et présenté lors de festivals de photographie documentaire.

Séries


Tchad, le dérèglement climatique, 2021

Série | La région du Kanem au Tchad – et plus largement le sud du Sahel – subit de plus en plus violemment les effets de la sècheresse et la situation de stress hydrique qui en découle.

Ainsi était 2020

Le 12 Mars 2020, je suis rentré en Allemagne après avoir travaillé sur un reportage en Algérie. Deux jours plus tard, notre monde semblait s'être effondré, en quarantaine mondiale à cause du Coronavirus.

« Tajmaât », Un modèle ancestral de démocratie participative Kabyle, 2020

Tajmâat est un terme Kabyle qui désigne la place publique et dont la racine signifie se réunir. En Kabylie le Tajmâat est une petite agora à l’échelle d’un village. Les affaires courantes y sont gérées, on s’y retrouve pour régler les conflits, discuter et prendre les décisions.

A bord du train de l’outback, 2019

Des rigueurs hivernales de la côte sud aux moiteurs subtropicales du nord, des beaux quartiers d’Adélaïde aux marais à crocodiles de Darwin, une voie ferrée trace une verticale de 3 000 kilomètres à travers l’Australie.

Les berbères, une culture en résistance (en cours), 2019

Méconnus, dispersés, marginalisés, les Berbères sont partout et depuis longtemps menacés dans leur identité et leur culture. Les Imazighen (pluriel de Amazigh, « homme libre »), ainsi que l’on devrait les nommer pour éviter le terme colonial de berbère, s’imposent comme une culture en résistance.

Sur les pas des explorateurs de l’Adrar (Mauritanie), 2019

Cœur historique de la Mauritanie, l’Adrar, à 450 km au Nord-Est de la capitale Nouakchott, est une vaste région montagneuse et désertique, où le sable et le vent modèlent les reliefs.

Funérailles de Hocine Ait Ahmed, 2015

Hocine Aït Ahmed, né en 1925 en Kabylie et décédé en 2015 à Lausanne en Suisse, fût un homme politique algérien et chef historique du Front de Libération Algérien qui, après l’indépendance de l’Algérie, incarnera la figure de l’opposant irréductible aux différents pouvoirs en place.

Oran, dans les pas de Kamel Daoud, 2015

Dans la ville d'Oran, le photographe Ferhat Bouda est allé à la rencontre du journaliste et intellectuel algérien Kamel Daoud, qui se confie sur l'Algérie et sur la ''radieuse cité''. Entre l'homme et la ville, une étonnante proximité se tisse.

Nord-Mali, avec les combattants du MNLA, 2014

Fehrat Bouda a, accompagné les rebelles touaregs, dans leur fief : la région de Kidal, au Nord-Mali, à 1200 kilomètres de Bamako. Il a exceptionnellement pu y partager le quotidien des membres du mouvement indépendantiste MNLA...

Après le Dzud – Mongolie, 2010

Depuis des siècles, le peuple mongol a adapté un mode de vie pastoral se déplaçant à la recherche des meilleurs pâturage et campement. S’il vit par et pour les animaux, le nombre de nomades a fortement diminué en particulier ces deux dernières années.

Tchad, le dérèglement climatique, 2021

Série | La région du Kanem au Tchad – et plus largement le sud du Sahel – subit de plus en plus violemment les effets de la sècheresse et la situation de stress hydrique qui en découle.

Ainsi était 2020

Le 12 Mars 2020, je suis rentré en Allemagne après avoir travaillé sur un reportage en Algérie. Deux jours plus tard, notre monde semblait s'être effondré, en quarantaine mondiale à cause du Coronavirus.

« Tajmaât », Un modèle ancestral de démocratie participative Kabyle, 2020

Tajmâat est un terme Kabyle qui désigne la place publique et dont la racine signifie se réunir. En Kabylie le Tajmâat est une petite agora à l’échelle d’un village. Les affaires courantes y sont gérées, on s’y retrouve pour régler les conflits, discuter et prendre les décisions.

A bord du train de l’outback, 2019

Des rigueurs hivernales de la côte sud aux moiteurs subtropicales du nord, des beaux quartiers d’Adélaïde aux marais à crocodiles de Darwin, une voie ferrée trace une verticale de 3 000 kilomètres à travers l’Australie.

Les berbères, une culture en résistance (en cours), 2019

Méconnus, dispersés, marginalisés, les Berbères sont partout et depuis longtemps menacés dans leur identité et leur culture. Les Imazighen (pluriel de Amazigh, « homme libre »), ainsi que l’on devrait les nommer pour éviter le terme colonial de berbère, s’imposent comme une culture en résistance.

Sur les pas des explorateurs de l’Adrar (Mauritanie), 2019

Cœur historique de la Mauritanie, l’Adrar, à 450 km au Nord-Est de la capitale Nouakchott, est une vaste région montagneuse et désertique, où le sable et le vent modèlent les reliefs.

Funérailles de Hocine Ait Ahmed, 2015

Hocine Aït Ahmed, né en 1925 en Kabylie et décédé en 2015 à Lausanne en Suisse, fût un homme politique algérien et chef historique du Front de Libération Algérien qui, après l’indépendance de l’Algérie, incarnera la figure de l’opposant irréductible aux différents pouvoirs en place.

Oran, dans les pas de Kamel Daoud, 2015

Dans la ville d'Oran, le photographe Ferhat Bouda est allé à la rencontre du journaliste et intellectuel algérien Kamel Daoud, qui se confie sur l'Algérie et sur la ''radieuse cité''. Entre l'homme et la ville, une étonnante proximité se tisse.

Nord-Mali, avec les combattants du MNLA, 2014

Fehrat Bouda a, accompagné les rebelles touaregs, dans leur fief : la région de Kidal, au Nord-Mali, à 1200 kilomètres de Bamako. Il a exceptionnellement pu y partager le quotidien des membres du mouvement indépendantiste MNLA...

Après le Dzud – Mongolie, 2010

Depuis des siècles, le peuple mongol a adapté un mode de vie pastoral se déplaçant à la recherche des meilleurs pâturage et campement. S’il vit par et pour les animaux, le nombre de nomades a fortement diminué en particulier ces deux dernières années.

Tchad, le dérèglement climatique, 2021

Série | La région du Kanem au Tchad – et plus largement le sud du Sahel – subit de plus en plus violemment les effets de la sècheresse et la situation de stress hydrique qui en découle.

Ainsi était 2020

Le 12 Mars 2020, je suis rentré en Allemagne après avoir travaillé sur un reportage en Algérie. Deux jours plus tard, notre monde semblait s'être effondré, en quarantaine mondiale à cause du Coronavirus.

« Tajmaât », Un modèle ancestral de démocratie participative Kabyle, 2020

Tajmâat est un terme Kabyle qui désigne la place publique et dont la racine signifie se réunir. En Kabylie le Tajmâat est une petite agora à l’échelle d’un village. Les affaires courantes y sont gérées, on s’y retrouve pour régler les conflits, discuter et prendre les décisions.

A bord du train de l’outback, 2019

Des rigueurs hivernales de la côte sud aux moiteurs subtropicales du nord, des beaux quartiers d’Adélaïde aux marais à crocodiles de Darwin, une voie ferrée trace une verticale de 3 000 kilomètres à travers l’Australie.

Les berbères, une culture en résistance (en cours), 2019

Méconnus, dispersés, marginalisés, les Berbères sont partout et depuis longtemps menacés dans leur identité et leur culture. Les Imazighen (pluriel de Amazigh, « homme libre »), ainsi que l’on devrait les nommer pour éviter le terme colonial de berbère, s’imposent comme une culture en résistance.

Sur les pas des explorateurs de l’Adrar (Mauritanie), 2019

Cœur historique de la Mauritanie, l’Adrar, à 450 km au Nord-Est de la capitale Nouakchott, est une vaste région montagneuse et désertique, où le sable et le vent modèlent les reliefs.

Funérailles de Hocine Ait Ahmed, 2015

Hocine Aït Ahmed, né en 1925 en Kabylie et décédé en 2015 à Lausanne en Suisse, fût un homme politique algérien et chef historique du Front de Libération Algérien qui, après l’indépendance de l’Algérie, incarnera la figure de l’opposant irréductible aux différents pouvoirs en place.

Oran, dans les pas de Kamel Daoud, 2015

Dans la ville d'Oran, le photographe Ferhat Bouda est allé à la rencontre du journaliste et intellectuel algérien Kamel Daoud, qui se confie sur l'Algérie et sur la ''radieuse cité''. Entre l'homme et la ville, une étonnante proximité se tisse.

Nord-Mali, avec les combattants du MNLA, 2014

Fehrat Bouda a, accompagné les rebelles touaregs, dans leur fief : la région de Kidal, au Nord-Mali, à 1200 kilomètres de Bamako. Il a exceptionnellement pu y partager le quotidien des membres du mouvement indépendantiste MNLA...

Après le Dzud – Mongolie, 2010

Depuis des siècles, le peuple mongol a adapté un mode de vie pastoral se déplaçant à la recherche des meilleurs pâturage et campement. S’il vit par et pour les animaux, le nombre de nomades a fortement diminué en particulier ces deux dernières années.

Interviews


Maghreb Express
Médiapart

Interview réalisée par Rachida El Azzouzi, 2019

Marginalisés, opprimés, dispersés, les Berbères sont partout menacés.
Mediapart reçoit deux figures de la cause berbère, deux Kabyles : l’anthropologue Tassadit Yacine et le photographe Ferhat Bouda.

Parcours à Fleur de peau
France Inter

Interview réalisée par Brigitte Patient, 2018

Ferhat Bouda est né en 1976 en Kabylie en Algérie. Il documente la culture Berbère, partout où elle se trouve. Pour témoigner et donner à voir. Portrait d’un photographe sur le fil de l’émotion et de la résistance.
« En documentant la vie des Berbères qui peuplent cette terre généreuse et nourricière, où règne la douceur de vivre, mon projet s’inscrit dans la démarche d’une culture en résistance. »

Le réveil culturel
France Culture

Interview réalisée par Tewfik Hakem, 2018

Entretien avec le photographe Ferhat Bouda pour une exposition à la galerie de la Scam à Paris réunissant son travail autour des Amazighs, les Berbères, et leur culture singulière et ancestrale aujourd’hui en train de disparaître. De ses voyages au Niger et au Maroc, l’artiste rapporte des images précieuses et puissantes.

1/4 Interview avec Ferhat Bouda
Visa pour l’Image

Interview réalisée par Isabelle Garcia, 2017

Ferhat Bouda, photographe à l’Agence VU’, est exposé au Festival Visa pour l’Image 2020 pour son sujet : « Les Berbères au Maroc, une culture en résistance », il est également le lauréat du Prix Pierre et Alexandra Boulat 2016 soutenu par la Scam.

Photographie : aux sources de la culture berbère
TV5 Monde

Réalisé par Pascale Achard, 2017

A l’occasion de son exposition au festival Visa pour l’image, à Perpignan dans le Sud-Ouest de la France, Ferhat Bouda expose son travail sur les Berbères du Maghreb.

Atelier des médias – Ferhat Bouda, photographe de la berbérité
RFI

Interview réalisée par Ziad Maalouf, 2017

Son travail, extrêmement sensible, en noir et blanc, montre des vies simples, sans aucun confort, au cœur d’une montagne décharnée. Une poésie mélancolique se dégage de ses clichés qui, il faut l’admettre, entrent plus volontiers dans la catégorie photographie d’art que dans celle, plus informative et moins onirique, du photojournalisme.

Temps de pose – Ferhat Bouda
Arte TV

Réalisé par Serge Challon / Vu de la terre, 2013

Pour l’émission Temps de pose d’Arte, le photographe Ferhat Bouda revient sur son travail documentaire autour des Berbères du Mali. A travers le commentaire de certaines de ses images, il raconte le contexte de prise de vue et son rapport personnel aux Touaregs.

Expositions


Les Berbères

Galerie du CRI des Lumières, Lunéville, (FRANCE)

Du 25 avril au 17 juin 2019

Latitude : 42.6976, Longitude : 2.8954

Centre international du photojournalisme
, Perpignan (FRANCE)

Du 06 mai au 28 juin 2019

Les Berbères

Galerie de l’Agora, Vernouillet, France

Du 22 mai au 8 juin 2018

Livres


Cahier 2003-2016

Filigranes Éditions – Collection Zoème - 2018

Cahier 2003-2016

Filigranes Éditions – Collection Zoème - 2018

Cahier 2003-2016

Filigranes Éditions – Collection Zoème - 2018

Prix


Bourse Ellen Auerbach Fellowship (Allemagne)

Pour son projet « Les Berbères »

2020

Prix Pierre & Alexandra Boulat (France)

Pour son projet « Les Berbères »

2016

Bourse de la Fondation culturelle de Hesse (Allemagne)

Pour son projet « Les Berbères »

2016