Massimo
Siragusa

Massimo Siragusa

biographie


Photographe italien, né en 1958 à Catane (Italie), Massimo Siragusa vit et travaille à Rome où il enseigne également la photographie (Institut Européen du Design). Il est représentée par l’Agence VU’ depuis 2018.

Après des études en sciences politiques, Massimo Siragusa développe son regard et sa pratique photographique de façon personnelle, en autodidacte, jusqu’à ce que sa rencontre avec Ferdinando Scannia ne le décide en 1987 à engager une carrière professionnelle.

Massimo Siragusa entreprend alors de photographier le territoire italien, et ce dans son sens le plus large, dans ce qu’il révèle de l’homme qui l’arpente, le vit, le modifie, le donne à voir ou au contraire le cache. Paysage naturel ou urbain, extérieurs ou intérieurs, architecture patrimoniale, contemporaine ou ordinaire, lieux de vie, de loisirs ou de passage : il documente les espaces publics tout autant que les espaces privés voire intimes avec un même dispositif frontal.

Comme un décor de théâtre, les plans s’accumulent, les traces se juxtaposent, les lignes se dessinent, les couleurs se teintent d’une certaine légère irréalité. Derrière un cadre fixe et une immobilité apparente, la photographie de Massimo Siragusa pointe les différences et valorise les similitudes, parfois jusqu’au vertige et la perte de repères.

En parallèle de ces projets personnels, Massimo Siragusa réalise de nombreux travaux de commandes pour de grandes entreprises tant italiennes qu’internationales, dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie mais aussi de l hôtellerie et du luxe.

Lauréat de nombreux prix prestigieux dont quatre World Press, son travail est régulièrement publié dans la presse internationale (New York Times Magazine, Die Zeit, Geo Allemagne et Japon, Le Figaro Magazine), et exposé à travers le monde.

Séries


SQR / Banlieues de Rome, 2019

Série | Aujourd'hui, 15 millions de personnes vivent dans la banlieue italienne. La périphérie des principales villes italiennes est souvent synonyme de délabrement social.

Il Cretto Grande, 2018

Série | Le sentiment de temps suspendu et de perfection qui émane des photographies du Cretto de Burri par Siragusa les inscrit dans la continuité de ses oeuvres antérieures.

L'émotion du Vertige, 2018

Série | Des falaises de la belle île de Capri aux sommets pentus de la Cortina d'Ampezzo, il est étonnant de constater la similitude de sensations que peuvent évoquer des paysages qui n'ont en apparence aucun trait commun.

Jardins d’enfants, 2014

Série | Des jardins d’enfants dans toutes ses formes et couleurs imaginable. Une salle remplie de harpes sur une photographie, des jouets parsemant le sol sur une autre, Massimo Siragusa explore ces lieux d’expérimentations et de vie que sont les jardins d’enfants...

Entreprise Ambrosi, 2014

Série | En 2014, Siragusa visite la fabrique italienne Ambrosi à Brescia en Lombardie, documentant le processus de création de ses produits laitiers.

Lieux communs, 2013

Série | Du club des pêcheurs d'Acitrezza au club de lecture de Parme en passant par le Yacht club de Gênes ou encore le club de chemin de fer de Syracuse, cette série nous entraîne dans des espaces tantôt inclusifs tantôt exclusifs.

Villes, 2013

Série | De Rome à Berlin, de Londres à Paris en passant par Turin ou encore Marseille, Massimo Siragusa promène son regard sur les rues européennes et les passants qui s'y pressent.

Églises, 2013

Série | Dans cette série ; Siragusa réalise le portrait d’une dizaine d’église romaine à l’architecture moderne construites pour la plupart au tournant du 20e siècle.

Teatro d'Italia : Théâtre d'Italie, 2011

Série | Il s’agit d’espaces et, dans ses photographies, l’espace joue le role d’un point d’interrogation au sein duquel le photographe glisse avec habilité sa réponse.

L'Heure Verte, 2010

Le profil craquelé d'un visage se détache - blanc, éblouissant - sur une rangée d'arbres - verte, dense, ombragée. Nous sommes à Florence, dans le jardin de Boboli, l'un des jardins italiens les plus emblématiques, et l’un des mieux préservé du pays.

Habitats, 2010

Voyageant de Naples à Palerme, s’arrêtant à Messine et Catane, ses photographies nous immergent dans les pièces à vivre d’habitats truffé d’objets : la cafetière expresso sur la table de la cuisine, la statue de la madone au pied du miroir du salon...

Cinecittà, 2009

Série | Cinecittà est un grand studio de cinéma à Rome. Avec une superficie de 400 000 mètres carrés, il est le plus grand studio de cinéma d'Europe et est considéré comme la plaque tournante du cinéma italien.

Documents secrets, 2008

Série | Massimo Siragusa nous expose ici les lieux d’archives nationales italiennes, de Rome à Florence, y documentant leurs architectures tant hétéroclites qu’historiques.

Temps Libre, 2007

Série | Une exploration des parcs d'attraction, bases nautiques, paquebots de croisière, de tous ces "mondes miniatures" dédiés aux loisirs... Des lieux sans identité propre, qui se résument à leur fonction et leur promesse...

SQR / Banlieues de Rome, 2019

Série | Aujourd'hui, 15 millions de personnes vivent dans la banlieue italienne. La périphérie des principales villes italiennes est souvent synonyme de délabrement social.

Il Cretto Grande, 2018

Série | Le sentiment de temps suspendu et de perfection qui émane des photographies du Cretto de Burri par Siragusa les inscrit dans la continuité de ses oeuvres antérieures.

L'émotion du Vertige, 2018

Série | Des falaises de la belle île de Capri aux sommets pentus de la Cortina d'Ampezzo, il est étonnant de constater la similitude de sensations que peuvent évoquer des paysages qui n'ont en apparence aucun trait commun.

Jardins d’enfants, 2014

Série | Des jardins d’enfants dans toutes ses formes et couleurs imaginable. Une salle remplie de harpes sur une photographie, des jouets parsemant le sol sur une autre, Massimo Siragusa explore ces lieux d’expérimentations et de vie que sont les jardins d’enfants...

Entreprise Ambrosi, 2014

Série | En 2014, Siragusa visite la fabrique italienne Ambrosi à Brescia en Lombardie, documentant le processus de création de ses produits laitiers.

Lieux communs, 2013

Série | Du club des pêcheurs d'Acitrezza au club de lecture de Parme en passant par le Yacht club de Gênes ou encore le club de chemin de fer de Syracuse, cette série nous entraîne dans des espaces tantôt inclusifs tantôt exclusifs.

Villes, 2013

Série | De Rome à Berlin, de Londres à Paris en passant par Turin ou encore Marseille, Massimo Siragusa promène son regard sur les rues européennes et les passants qui s'y pressent.

Églises, 2013

Série | Dans cette série ; Siragusa réalise le portrait d’une dizaine d’église romaine à l’architecture moderne construites pour la plupart au tournant du 20e siècle.

Teatro d'Italia : Théâtre d'Italie, 2011

Série | Il s’agit d’espaces et, dans ses photographies, l’espace joue le role d’un point d’interrogation au sein duquel le photographe glisse avec habilité sa réponse.

L'Heure Verte, 2010

Le profil craquelé d'un visage se détache - blanc, éblouissant - sur une rangée d'arbres - verte, dense, ombragée. Nous sommes à Florence, dans le jardin de Boboli, l'un des jardins italiens les plus emblématiques, et l’un des mieux préservé du pays.

Habitats, 2010

Voyageant de Naples à Palerme, s’arrêtant à Messine et Catane, ses photographies nous immergent dans les pièces à vivre d’habitats truffé d’objets : la cafetière expresso sur la table de la cuisine, la statue de la madone au pied du miroir du salon...

Cinecittà, 2009

Série | Cinecittà est un grand studio de cinéma à Rome. Avec une superficie de 400 000 mètres carrés, il est le plus grand studio de cinéma d'Europe et est considéré comme la plaque tournante du cinéma italien.

Documents secrets, 2008

Série | Massimo Siragusa nous expose ici les lieux d’archives nationales italiennes, de Rome à Florence, y documentant leurs architectures tant hétéroclites qu’historiques.

Temps Libre, 2007

Série | Une exploration des parcs d'attraction, bases nautiques, paquebots de croisière, de tous ces "mondes miniatures" dédiés aux loisirs... Des lieux sans identité propre, qui se résument à leur fonction et leur promesse...

SQR / Banlieues de Rome, 2019

Série | Aujourd'hui, 15 millions de personnes vivent dans la banlieue italienne. La périphérie des principales villes italiennes est souvent synonyme de délabrement social.

Il Cretto Grande, 2018

Série | Le sentiment de temps suspendu et de perfection qui émane des photographies du Cretto de Burri par Siragusa les inscrit dans la continuité de ses oeuvres antérieures.

L'émotion du Vertige, 2018

Série | Des falaises de la belle île de Capri aux sommets pentus de la Cortina d'Ampezzo, il est étonnant de constater la similitude de sensations que peuvent évoquer des paysages qui n'ont en apparence aucun trait commun.

Jardins d’enfants, 2014

Série | Des jardins d’enfants dans toutes ses formes et couleurs imaginable. Une salle remplie de harpes sur une photographie, des jouets parsemant le sol sur une autre, Massimo Siragusa explore ces lieux d’expérimentations et de vie que sont les jardins d’enfants...

Entreprise Ambrosi, 2014

Série | En 2014, Siragusa visite la fabrique italienne Ambrosi à Brescia en Lombardie, documentant le processus de création de ses produits laitiers.

Lieux communs, 2013

Série | Du club des pêcheurs d'Acitrezza au club de lecture de Parme en passant par le Yacht club de Gênes ou encore le club de chemin de fer de Syracuse, cette série nous entraîne dans des espaces tantôt inclusifs tantôt exclusifs.

Villes, 2013

Série | De Rome à Berlin, de Londres à Paris en passant par Turin ou encore Marseille, Massimo Siragusa promène son regard sur les rues européennes et les passants qui s'y pressent.

Églises, 2013

Série | Dans cette série ; Siragusa réalise le portrait d’une dizaine d’église romaine à l’architecture moderne construites pour la plupart au tournant du 20e siècle.

Teatro d'Italia : Théâtre d'Italie, 2011

Série | Il s’agit d’espaces et, dans ses photographies, l’espace joue le role d’un point d’interrogation au sein duquel le photographe glisse avec habilité sa réponse.

L'Heure Verte, 2010

Le profil craquelé d'un visage se détache - blanc, éblouissant - sur une rangée d'arbres - verte, dense, ombragée. Nous sommes à Florence, dans le jardin de Boboli, l'un des jardins italiens les plus emblématiques, et l’un des mieux préservé du pays.

Habitats, 2010

Voyageant de Naples à Palerme, s’arrêtant à Messine et Catane, ses photographies nous immergent dans les pièces à vivre d’habitats truffé d’objets : la cafetière expresso sur la table de la cuisine, la statue de la madone au pied du miroir du salon...

Cinecittà, 2009

Série | Cinecittà est un grand studio de cinéma à Rome. Avec une superficie de 400 000 mètres carrés, il est le plus grand studio de cinéma d'Europe et est considéré comme la plaque tournante du cinéma italien.

Documents secrets, 2008

Série | Massimo Siragusa nous expose ici les lieux d’archives nationales italiennes, de Rome à Florence, y documentant leurs architectures tant hétéroclites qu’historiques.

Temps Libre, 2007

Série | Une exploration des parcs d'attraction, bases nautiques, paquebots de croisière, de tous ces "mondes miniatures" dédiés aux loisirs... Des lieux sans identité propre, qui se résument à leur fonction et leur promesse...

Multimédias


Théâtre d'Italie, 2017

VIDÉO l En parcourant ses images une à une, on pense à des décors de théâtre. On ne les imagine pas comme lieux de la vie quotidienne, mais comme scènes où se rejouent des performances.

Altagamma Backstage, 2012

BACKSTAGE l Altagamma est le comité de la marque de luxe italienne composé d'entreprises dans les domaines du design, de la mode, de l'alimentation, des bijoux, de l'automobile et de l'hôtellerie.

Théâtre d'Italie, 2017

VIDÉO l En parcourant ses images une à une, on pense à des décors de théâtre. On ne les imagine pas comme lieux de la vie quotidienne, mais comme scènes où se rejouent des performances.

Altagamma Backstage, 2012

BACKSTAGE l Altagamma est le comité de la marque de luxe italienne composé d'entreprises dans les domaines du design, de la mode, de l'alimentation, des bijoux, de l'automobile et de l'hôtellerie.

Théâtre d'Italie, 2017

VIDÉO l En parcourant ses images une à une, on pense à des décors de théâtre. On ne les imagine pas comme lieux de la vie quotidienne, mais comme scènes où se rejouent des performances.

Altagamma Backstage, 2012

BACKSTAGE l Altagamma est le comité de la marque de luxe italienne composé d'entreprises dans les domaines du design, de la mode, de l'alimentation, des bijoux, de l'automobile et de l'hôtellerie.

Interviews


Paolo Di Stefano e Massimo Siragusa – Respirano i muri
TV 2000

2018

Massimo Siragusa est interviewé par la chaîne italienne TV2000 sur son livre Respirano i muri aux côtés de Paolo Di Stefano, qui a écrit le livre.

Interview de Massimo Siragusa
Fondazione Studio Marangoni

2014

Dans le cadre de son projet, Il teatro d’italia, la Fondazione Studio Maragoni a interviewer le photofraphe Massimo Siragusa.

Massimo Siragusa à la galerie Polka
Galerie Polka

Interview réalisée par Antoine Soubrier et Marianne Giniel, 2011

Interview réalisée dans le cadre de l’exposition collective Itinérances à la galerie Polka.

expositions


Altri Paisaghji – Autres Paysages

Musée de Bastia, Bastia, France

Du 21 février au 29 mars 2019

livres


Respirano i muri

Editions Contrasto - 2018

Teatro d’Italia

Editions Contrasto - 2012

Credi

Sanfilipo - 2002

Il cerchio magico

Editions Contrasto - 2001

Respirano i muri

Editions Contrasto - 2018

Teatro d’Italia

Editions Contrasto - 2012

Credi

Sanfilipo - 2002

Il cerchio magico

Editions Contrasto - 2001

Respirano i muri

Editions Contrasto - 2018

Teatro d’Italia

Editions Contrasto - 2012

Credi

Sanfilipo - 2002

Il cerchio magico

Editions Contrasto - 2001

prix


Prix de la Photographie Friuli Venezia Giulia

Pour son projet : Lo spazio condiviso

2015

2nd prix Sony World Photography

Catégorie architecture

2014

1st prize Interiros at MIFA Moscow International Foto Award

2014

World Press Photo, 3ème prix, catégorie questions contemporaines

Pour la série « LIVING SLUMS »

2009

World Press Photo, 2nd prix, catégorie histoires d’art

Pour la série « TEMPO LIBERO »

2008

Amilcare Ponchielli Award

Pour la série « TEMPO LIBERO »

2006

World Press Photo, catégorie histoires d’art

Pour la série « IL CERCHIO MAGICO »

1999

Fuji Film Euro Press Photo Award

Pour la série « IL CERCHIO MAGICO »

1999

World Press Photo, 2nd prix catégorie vie quotidienne

Pour la série « BISOGNO DI UN MIRACOLO »

1997