Adrien
Selbert

Adrien Selbert

biographie


Photographe, réalisateur et monteur français, né en 1985, membre de l’Agence VU’ depuis 2017, basé à Paris (France)

Diplômé des Beaux-Arts de Nantes et des Arts décoratifs de Paris, Adrien Selbert s’affranchit des limites classiques de l’image pour donner à voir le monde contemporain, sa jeunesse, sa diversité, dans un rapport sensible au temps et à la matière.

En 2005, à tout juste vingt ans, il découvre la Bosnie – un pays qui lui « saute au visage » et qu’il documente depuis lors. En 2010, il co-signe avec Aude Léa Rapin « Nino’s Place »: ce documentaire de 52 min, Prix du Meilleur Grand Reportage du Festival International du Film des droits humains de Genève, traite de l’inlassable combat d’une mère pour retrouver le corps de son fils Nino, journaliste radio disparu durant les tous premiers jours de la prise de Srebrenica en 1995.

Avec « Srebrenica nuit à nuit« , il révèle, par la photographie, la spécificité de la vie des jeunes Bosniens qui évoluent au cœur des vestiges d’une guerre qu’ils n’ont pas connue mais à laquelle ils sont systématiquement ramenés. « Ses photographies sont simples et silencieuses. Elles ne sont pas sans rappeler le travail du grand artiste américain Edward Hopper, dont les toiles, elles aussi précisément éclairées, captaient l’essence de la mélancolie et de la solitude humaine. Comme Hopper, le photographe déploie un réalisme si puissant qu’il emmène le spectateur au-delà de la surface, vers l’intériorité » écrit l’éditorialiste du New-York Times Roger Cohen pour accompagner la monographie publiée au Bec en l’Air en 2016.

En 2020, sa série « Les Bords Réels » vient prolonger son projet au long cours sur la Bosnie. Vingt-cinq ans après les accords de Dayton et la fin du conflit, « plus qu’un état des lieux, « Les Bords réels » se veut un état du temps. C’est une errance au long cours hantée par cette question : y’a t’il un après à l’après de la guerre ? Il se veut à l’image du pays qu’il traverse : fragmentaire, vibrant et chaotique. » Son film photographique éponyme est récompensé du Prix Nouvelles écritures.

En parallèle de ses travaux personnels, dans les Balkans, mais aussi en France avec notamment « Prince Jordan« , fiction sur la jeunesse face à la catastrophe qu’il réalise en 2019, Adrien Selbert met son savoir-faire documentaire et la singularité de son regard artistique au service de la Presse (Libération, Télérama, Néon, etc.), du monde culturel (labels musicaux, compagnies de théâtre et de danse, etc.), des entreprises (mode et luxe, etc.) ou des institutions (écoles d’enseignement supérieur, etc.).

Régulièrement exposé et publié, son travail est distingué de nombreux prix et bourses (Prix du Meilleur Grand Reportage du FIFDH, Prix Maison Blanche de la Photographie Contemporaine, le Prix International des Nouvelles Ecritures, Prix du Jury MENTOR, Emerging Talent Awards de LensCulture, bourse de soutien à la photographie documentaire contemporaine du CNAP, bourse Multimédia de la SCAM, etc.).

Séries


Les Bords Réels, 2020

Série | À l'occasion du 25ème anniversaire de la fin du conflit en Bosnie en 2020, "Les Bords Réels" prolonge et complète le premier travail photographique d'Adrien Selbert sur Srebrenica.

La Créole, 2020

Cette série est une commande pour le journal Libération (non publiée) réalisée en Janvier 2020. Le photographe Adrien Selbert a été photographier les 1 an du collectif « LA CREOLE »...

Art & Fashion

Les médias Libération, Néon Mag, Label Kiddermaster ont passé commande auprès d'Adrien Selbert pour photographier la Fashion week de Paris prêt-à-porter, collection automne-hiver 2018-2019...

Les exclus du télétravail, 2020

Ce sujet est une commande parue dans Libération. La gare de Juvisy (Essonne), dans la banlieue sud de Paris, est l’une des plus fréquentées de France en temps normal. Durant le confinement, les rames sont à moitié vides...

Retour de fièvre nocturne, 2020

Cette série est une commande réalisée pour le journal Libération en Juin 2020. Près de 200 personnes se sont retrouvées au Kilowatt, en banlieue de Paris, pour la première soirée techno depuis la fin du confinement...

La Gaypride de Paris, 2018

Ce travail est une commande pour le journal Libération. Le photographe Adrien Selbert a suivi le défilé 2018 de la Gaypride de Paris.

Belgrade, Année Zéro 17, 2017

La vague de froid qui vient de s'abattre sur l'Europe de l'Ouest sévit depuis plusieurs semaines déjà à l'Est. Elle menace tout particulièrement les migrants tentant de rejoindre les pays de l'espace Schengen...

Srebrenica, nuit à nuit, 2015

Cette série est un des premiers projets personnels d'Adrien Selbert. Elle a été récompensée par de nombreux prix. Le 11 juillet 1995, l’armée serbe de Bosnie attaque l’enclave musulmane de Srebrenica...

Les Bords Réels, 2020

Série | À l'occasion du 25ème anniversaire de la fin du conflit en Bosnie en 2020, "Les Bords Réels" prolonge et complète le premier travail photographique d'Adrien Selbert sur Srebrenica.

La Créole, 2020

Cette série est une commande pour le journal Libération (non publiée) réalisée en Janvier 2020. Le photographe Adrien Selbert a été photographier les 1 an du collectif « LA CREOLE »...

Art & Fashion

Les médias Libération, Néon Mag, Label Kiddermaster ont passé commande auprès d'Adrien Selbert pour photographier la Fashion week de Paris prêt-à-porter, collection automne-hiver 2018-2019...

Les exclus du télétravail, 2020

Ce sujet est une commande parue dans Libération. La gare de Juvisy (Essonne), dans la banlieue sud de Paris, est l’une des plus fréquentées de France en temps normal. Durant le confinement, les rames sont à moitié vides...

Retour de fièvre nocturne, 2020

Cette série est une commande réalisée pour le journal Libération en Juin 2020. Près de 200 personnes se sont retrouvées au Kilowatt, en banlieue de Paris, pour la première soirée techno depuis la fin du confinement...

La Gaypride de Paris, 2018

Ce travail est une commande pour le journal Libération. Le photographe Adrien Selbert a suivi le défilé 2018 de la Gaypride de Paris.

Belgrade, Année Zéro 17, 2017

La vague de froid qui vient de s'abattre sur l'Europe de l'Ouest sévit depuis plusieurs semaines déjà à l'Est. Elle menace tout particulièrement les migrants tentant de rejoindre les pays de l'espace Schengen...

Srebrenica, nuit à nuit, 2015

Cette série est un des premiers projets personnels d'Adrien Selbert. Elle a été récompensée par de nombreux prix. Le 11 juillet 1995, l’armée serbe de Bosnie attaque l’enclave musulmane de Srebrenica...

Les Bords Réels, 2020

Série | À l'occasion du 25ème anniversaire de la fin du conflit en Bosnie en 2020, "Les Bords Réels" prolonge et complète le premier travail photographique d'Adrien Selbert sur Srebrenica.

La Créole, 2020

Cette série est une commande pour le journal Libération (non publiée) réalisée en Janvier 2020. Le photographe Adrien Selbert a été photographier les 1 an du collectif « LA CREOLE »...

Art & Fashion

Les médias Libération, Néon Mag, Label Kiddermaster ont passé commande auprès d'Adrien Selbert pour photographier la Fashion week de Paris prêt-à-porter, collection automne-hiver 2018-2019...

Les exclus du télétravail, 2020

Ce sujet est une commande parue dans Libération. La gare de Juvisy (Essonne), dans la banlieue sud de Paris, est l’une des plus fréquentées de France en temps normal. Durant le confinement, les rames sont à moitié vides...

Retour de fièvre nocturne, 2020

Cette série est une commande réalisée pour le journal Libération en Juin 2020. Près de 200 personnes se sont retrouvées au Kilowatt, en banlieue de Paris, pour la première soirée techno depuis la fin du confinement...

La Gaypride de Paris, 2018

Ce travail est une commande pour le journal Libération. Le photographe Adrien Selbert a suivi le défilé 2018 de la Gaypride de Paris.

Belgrade, Année Zéro 17, 2017

La vague de froid qui vient de s'abattre sur l'Europe de l'Ouest sévit depuis plusieurs semaines déjà à l'Est. Elle menace tout particulièrement les migrants tentant de rejoindre les pays de l'espace Schengen...

Srebrenica, nuit à nuit, 2015

Cette série est un des premiers projets personnels d'Adrien Selbert. Elle a été récompensée par de nombreux prix. Le 11 juillet 1995, l’armée serbe de Bosnie attaque l’enclave musulmane de Srebrenica...

Multimédias


Show Reel, 2020

SHOW REEL | Cette vidéo est un montage de différentes commandes, réalisées par le photographe Adrien Selbert

Les Bords Réels, 2020

Loin du travail photographique habituellement mené sur les rescapés, cette série offre une vision très personnelle de la permanence du conflit...

Prince Jordan, 2019

Cet hiver, Prince Jordan est mort. La tempête Liliane l’a emporté. C’était l’amour de Linda...

Srebrenica, nuit à nuit, 2015

Le 11 juillet 1995, la ville de Srebrenica (Bosnie) est tombée aux mains de l'armée serbe. L'ancienne ville thermale est devenue le théâtre du pire massacre...

Nino's Place, 2010

"Quinze ans après le génocide de Srebrenica, le combat d’une mère pour retrouver son fils…"

Show Reel, 2020

SHOW REEL | Cette vidéo est un montage de différentes commandes, réalisées par le photographe Adrien Selbert

Les Bords Réels, 2020

Loin du travail photographique habituellement mené sur les rescapés, cette série offre une vision très personnelle de la permanence du conflit...

Prince Jordan, 2019

Cet hiver, Prince Jordan est mort. La tempête Liliane l’a emporté. C’était l’amour de Linda...

Srebrenica, nuit à nuit, 2015

Le 11 juillet 1995, la ville de Srebrenica (Bosnie) est tombée aux mains de l'armée serbe. L'ancienne ville thermale est devenue le théâtre du pire massacre...

Nino's Place, 2010

"Quinze ans après le génocide de Srebrenica, le combat d’une mère pour retrouver son fils…"

Show Reel, 2020

SHOW REEL | Cette vidéo est un montage de différentes commandes, réalisées par le photographe Adrien Selbert

Les Bords Réels, 2020

Loin du travail photographique habituellement mené sur les rescapés, cette série offre une vision très personnelle de la permanence du conflit...

Prince Jordan, 2019

Cet hiver, Prince Jordan est mort. La tempête Liliane l’a emporté. C’était l’amour de Linda...

Srebrenica, nuit à nuit, 2015

Le 11 juillet 1995, la ville de Srebrenica (Bosnie) est tombée aux mains de l'armée serbe. L'ancienne ville thermale est devenue le théâtre du pire massacre...

Nino's Place, 2010

"Quinze ans après le génocide de Srebrenica, le combat d’une mère pour retrouver son fils…"

Interviews


Srebrenica, nuit à nuit
Lens Culture

2020

Quand on a 20 ans, la Bosnie est une étrange destination. En 2005, c’est pourtant à Srebrenica qu’Adrien Selbert s’est rendu sur un coup de tête. À l’époque, le jeune Nantais souhaite réaliser un film documentaire sur la jeunesse. « J’avais envie de vérifier ce qu’était la Bosnie dix ans après la fin du conflit. Pourquoi Srebrenica ? Par curiosité », explique-t-il. Le 11 juillet 1995, l’enclave musulmane de cette ancienne cité thermale de Bosnie-Herzégovine tombait sous le contrôle de l’armée serbe, qui a massacré plus de huit mille hommes en l’espace de trois jours. Adrien se souvient encore des images de cette guerre au journal télévisé. Des images qui l’ont marqué.

Capture
Galerie Focale

2020

Explication d’une photo de la série Srebrenica, nuit à nuit à l’occasion de l’exposition à la Galerie Focale à Nyon.

Vertigo
RTS Radio

2017

Adrien Selbert expose « Srebrenica, nuit à nuit » à la galerie Focale à Nyon jusqu’au 11 juin 2017. Une série plusieurs fois récompensée sur lʹaprès-guerre à Srebrenica en Bosnie-Herzégovine et publiée aux éditions Le Bec en lʹair (2016). Diplômé des Beaux-Arts de Nantes et des Arts décoratifs de Paris, Adrien Selbert est aussi réalisateur et monteur. Adrien Selbert est l’invité de Pierre Philippe Cadert.

Le photojournalisme à l’ère de Facebook et d’Instagram
France 3

2016

Quelle place pour le photojournalisme à l’ère de Facebook et d’Instagram ? Sur France 3 aux côtés d’Olivier Laurent du Time et Jean-François Leroy, directeur de Visa pour l’Image-Perpignan, Adrien Selbert parle de sa série Srebrenica, nuit à nuit et de la forme inhabituelle qu’il utilise du GIF, forme résultant d’une double-temporalité qu’il met en lien avec la situation politique en Bosnie : « (le) territoire Bosniaque est bloqué dans une temporalité d’après-guerre qui dure depuis 20 ans et à la fois un temps qui tourne en rond, le GIF permet de croiser ces temporalités ».

Le Débat de midi
France Inter

2016

Adrien Selbert était l’invité de Thomas Chauvineau dans le Débat de midi, aux côtés de Lionel Charrier de Libération, Sam Stourzdé des Rencontres d’Arles et André Gunthert, spécialiste des cultures visuelles et des cultures numériques.

Expositions


Les Bords réels

Halle aux grains, Saint-Junien (FRANCE)

Du 5 au 15 octobre 2020

Les Bords réels

Les Rencontres d’Arles, Arles (FRANCE)

Du 1er au 6 juillet 2019

Srebrenica, nuit à nuit

Galerie FOCALE, Nyon (SUISSE)

Du 23 avril au 11 juin 2017

Livres


Les Bords Réels

Le Bec en l’air – 2021

Les Bords Réels

Le Bec en l’air – 2021

Les Bords Réels

Le Bec en l’air – 2021

Prix


Lauréat du Prix Nouvelles Écritures 2020

Pour son film photographique : Les Bords Réels

2020

Prix International Nouvelles Écritures (Gagnant et Coup de cœur)

Pour sa série : Srebrenica, nuit à nuit

2015

Prix Fisheye des Rencontres d’Arles (Second Prix)

Pour sa série : Srebrenica, nuit à nuit

2015

Prix Zoom (6ème editions) au Salon de la Photo, Paris

Pour sa série : Srebrenica, nuit à nuit

2015

Mention Spéciale du Moscou International Foto Awards, catégorie Photo Documentaire

Pour sa série : Srebrenica, nuit à nuit

2015

Prix Maison Blanche de la photographie contemporaine

Pour sa série : Srebrenica, nuit à nuit

2015

Prix Mentor #1, Coup de cœur du jury professionnel

Pour sa série : Srebrenica, nuit à nuit

2015

Étoile de la Scam, palmarès 2015 du film documentaire

Pour le film : L’Enclave, d’Aude Léa Rapin et Adrien Selbert

2015

Grand prix du Meilleur grand Reportage au Festival International des droits humains de Genève

Pour le film Nino’s Place réalisé par Aude Léa Rapin et Adrien Selbert

2010