Maia
Flore

Maia Flore

biographie


Photographe, directrice artistique et vidéaste française, née en 1988, vit et travaille entre Paris (France) et Los Angeles (USA)

Diplômée en 2010 de l’Ecole des Gobelins, Maia Flore développe une démarche artistique qui s’inscrit dans une recherche de coïncidence entre le réel et l’imaginaire.  » Maia Flore croit aux vertus d’une photographie enfin débarrassée de la réalité crue. Le réel n’a d’intérêt que transfiguré. Avec sa personne comme modèle, ou plutôt comme sujet agissant, elle s’amuse à mettre en scène d’improbables situations poétiques et métaphoriques. » (François Cheval).

C’est en Suède qu’elle commence sa première série de compositions visuelles,  « Sleep Elevations« , qui se présente comme un voyage suspendu dans les souvenirs d’enfance. Explorant de nouvelles techniques de narration visuelle, ses recherches se poursuivent en Finlande, puis au Kala Art Institute de Berkeley en Californie. En découlent deux séries , « Situations » et « Morning Sculptures« ,  qui continuent d’explorer la poétique du décalage dans laquelle la photographe place ses personnages comme ses spectateurs pour les inviter à partager un voyage en douce utopie. « J’aime rester dans une image, avoir la sensation de me laisser porter. C’est mon approche : créer des lieux de résidence« .

Au gré des expériences et des voyages, Maia Flore poursuit et mène plus loin ses recherches sur la relation entre le corps et l’espace, mais aussi entre l’évanescence d’une sensation et sa fixation par la représentation : « il s’agit de questionner le sentiment que l’environnement provoque sur le corps« .

Une quête nourrie par l’itinérance et la rencontre avec un paysage  dans la série « Au lieu de ce monde« , ou encore par une recherche de transcription des sensations corporelles du mouvement (« A rose is a rose« , installation vidéo en collaboration avec le chorégraphe Thibaud Le Maguer produite par Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains).

Parallèlement à son travail personnel, Maia Flore met son regard au service de la presse, notamment pour le magazine américain Kinfolk spécialisé dans l’art de vivre, et des institutions ou des entreprises – principalement culturelles, de mode et de luxe. En 2013, dans le cadre d’une Carte Blanche d’Atout France et de l’Institut Français, elle met ainsi en scène le patrimoine français de façon vivante et contemporaine à travers son univers onirique avec la série « Imagine France – Le voyage fantastique » qui sera exposée à travers le monde. Suivront plusieurs autres collaborations institutionnelles – photographiques et/ou videos – portant sur le territoire français telles que « By the sea » (Atout France), « PlayGround » (Office du tourisme de La Grande Motte), « L’Enchantement va de soi » (Ville de Deauville), ou « D’îles en Lune », résidence de création avec la poète Albane Gellé sur le « territoire rêvé » de Saint-Malo (Association l’Art à l’Ouest).

Lauréate du prix HSBC pour la photographie en 2015, ses photographies sont régulièrement exposées en France et à l’international et ont intégré de prestigieuses collections telles que celles de l’arthothèque de Rome, du Musée Nicéphore Niépce, de la Fondation de France, de l’Opéra de Paris ou de la Mairie de Deauville.

Séries


D’îles en lune, 2020

Série | Une Carte blanche de l’art à l’ouest.

Au lieu de ce monde, 2019

Série | Avec la série “Au lieu de ce monde” qui a donné lieu à une exposition, Maia Flore poursuit et mène plus loin ses recherches sur la relation entre le corps et l’espace.

By The Sea, 2018

Série | La mer se regarde avec émotion parce qu’elle n’a pas de limite. C’est avec le même mouvement que Maia Flore détourne, modifie ou augmente le réel comme pour lui dire qu’elle ne se soumettra pas à ses lois trop sages...

L'enchantement va de soi, 2017

Série | Des épouses solidaires, des mères indépendantes, des écrivains. Des femmes malicieuses, des femmes curieuses, des femmes sportives.

Notes de corps, 2017

Série | Dans une relation entre le corps et l’espace, Maia Flore créer des situations aux univers surréalistes

Fashion Week Men, 2016

Série | En commande pour Libération, Maia Flore s’est glissée dans les coulisses des défilés masculins, lors de la Fashion Week Automne-hiver 2016...

Playground - La Grande Motte, 2015

Série | Maïa Flore revisite et réinterprète la cité des sables. En s’emparant de l’héritage architectural et urbain mais aussi de ses aspects plus contemporains à l’image du mobilier design inspiré par l’architecture de la ville...

Sportsman, 2015

Série | Dans la série Sportsman, Maia Flore transfigure le réel avec des images surréalistes et oniriques de sportifs.

Le Fantastique Voyage, 2014

Série | Maia Flore fait partie d’une nouvelle génération, mais, plus intéressant encore, elle participe d’une nouvelle photographie, 100 % numérique où l’image se fabrique autant qu’elle se prend, où la postproduction (la retouche sur ordinateur) contribue au résultat final autant que la prise de vue.

Génération Y, 2013

A quoi ressemble la génération Y ? Maia Flore exprime avec poésie les doutes d’une jeunesse à la fois désabusée et optimiste

Haute Couture, 2013

Série | En commande pour Le Monde, Maia Flore a suivi pendant plusieurs jours les coulisses de défilés haute couture pour la saison Automne-hiver 2013.

Situations, 2012

Série | Dans Situations, une jeune fille file avance par tous les temps avec son habit rouge à travers des paysages qui semblent inexplorés. En quête d'un indescriptible sentiment de liberté, elle voyage pour retrouver des moments éphémères avec la nature.

Big Head Poetry, 2011

Dans la série Big Head Poetry, Maia Flore nous plonge dans un monde fait d’étrangeté, de portraits de facture classique qui sont ici transformés en autant d’images surréalistes...

Sleep Elevation, 2010

"Ceux qui rêvent le jour sont ceux qui savent beaucoup de choses qui échappent à ceux qui rêvent la nuit", Edgar Allan Poe.

D’îles en lune, 2020

Série | Une Carte blanche de l’art à l’ouest.

Au lieu de ce monde, 2019

Série | Avec la série “Au lieu de ce monde” qui a donné lieu à une exposition, Maia Flore poursuit et mène plus loin ses recherches sur la relation entre le corps et l’espace.

By The Sea, 2018

Série | La mer se regarde avec émotion parce qu’elle n’a pas de limite. C’est avec le même mouvement que Maia Flore détourne, modifie ou augmente le réel comme pour lui dire qu’elle ne se soumettra pas à ses lois trop sages...

L'enchantement va de soi, 2017

Série | Des épouses solidaires, des mères indépendantes, des écrivains. Des femmes malicieuses, des femmes curieuses, des femmes sportives.

Notes de corps, 2017

Série | Dans une relation entre le corps et l’espace, Maia Flore créer des situations aux univers surréalistes

Fashion Week Men, 2016

Série | En commande pour Libération, Maia Flore s’est glissée dans les coulisses des défilés masculins, lors de la Fashion Week Automne-hiver 2016...

Playground - La Grande Motte, 2015

Série | Maïa Flore revisite et réinterprète la cité des sables. En s’emparant de l’héritage architectural et urbain mais aussi de ses aspects plus contemporains à l’image du mobilier design inspiré par l’architecture de la ville...

Sportsman, 2015

Série | Dans la série Sportsman, Maia Flore transfigure le réel avec des images surréalistes et oniriques de sportifs.

Le Fantastique Voyage, 2014

Série | Maia Flore fait partie d’une nouvelle génération, mais, plus intéressant encore, elle participe d’une nouvelle photographie, 100 % numérique où l’image se fabrique autant qu’elle se prend, où la postproduction (la retouche sur ordinateur) contribue au résultat final autant que la prise de vue.

Génération Y, 2013

A quoi ressemble la génération Y ? Maia Flore exprime avec poésie les doutes d’une jeunesse à la fois désabusée et optimiste

Haute Couture, 2013

Série | En commande pour Le Monde, Maia Flore a suivi pendant plusieurs jours les coulisses de défilés haute couture pour la saison Automne-hiver 2013.

Situations, 2012

Série | Dans Situations, une jeune fille file avance par tous les temps avec son habit rouge à travers des paysages qui semblent inexplorés. En quête d'un indescriptible sentiment de liberté, elle voyage pour retrouver des moments éphémères avec la nature.

Big Head Poetry, 2011

Dans la série Big Head Poetry, Maia Flore nous plonge dans un monde fait d’étrangeté, de portraits de facture classique qui sont ici transformés en autant d’images surréalistes...

Sleep Elevation, 2010

"Ceux qui rêvent le jour sont ceux qui savent beaucoup de choses qui échappent à ceux qui rêvent la nuit", Edgar Allan Poe.

D’îles en lune, 2020

Série | Une Carte blanche de l’art à l’ouest.

Au lieu de ce monde, 2019

Série | Avec la série “Au lieu de ce monde” qui a donné lieu à une exposition, Maia Flore poursuit et mène plus loin ses recherches sur la relation entre le corps et l’espace.

By The Sea, 2018

Série | La mer se regarde avec émotion parce qu’elle n’a pas de limite. C’est avec le même mouvement que Maia Flore détourne, modifie ou augmente le réel comme pour lui dire qu’elle ne se soumettra pas à ses lois trop sages...

L'enchantement va de soi, 2017

Série | Des épouses solidaires, des mères indépendantes, des écrivains. Des femmes malicieuses, des femmes curieuses, des femmes sportives.

Notes de corps, 2017

Série | Dans une relation entre le corps et l’espace, Maia Flore créer des situations aux univers surréalistes

Fashion Week Men, 2016

Série | En commande pour Libération, Maia Flore s’est glissée dans les coulisses des défilés masculins, lors de la Fashion Week Automne-hiver 2016...

Playground - La Grande Motte, 2015

Série | Maïa Flore revisite et réinterprète la cité des sables. En s’emparant de l’héritage architectural et urbain mais aussi de ses aspects plus contemporains à l’image du mobilier design inspiré par l’architecture de la ville...

Sportsman, 2015

Série | Dans la série Sportsman, Maia Flore transfigure le réel avec des images surréalistes et oniriques de sportifs.

Le Fantastique Voyage, 2014

Série | Maia Flore fait partie d’une nouvelle génération, mais, plus intéressant encore, elle participe d’une nouvelle photographie, 100 % numérique où l’image se fabrique autant qu’elle se prend, où la postproduction (la retouche sur ordinateur) contribue au résultat final autant que la prise de vue.

Génération Y, 2013

A quoi ressemble la génération Y ? Maia Flore exprime avec poésie les doutes d’une jeunesse à la fois désabusée et optimiste

Haute Couture, 2013

Série | En commande pour Le Monde, Maia Flore a suivi pendant plusieurs jours les coulisses de défilés haute couture pour la saison Automne-hiver 2013.

Situations, 2012

Série | Dans Situations, une jeune fille file avance par tous les temps avec son habit rouge à travers des paysages qui semblent inexplorés. En quête d'un indescriptible sentiment de liberté, elle voyage pour retrouver des moments éphémères avec la nature.

Big Head Poetry, 2011

Dans la série Big Head Poetry, Maia Flore nous plonge dans un monde fait d’étrangeté, de portraits de facture classique qui sont ici transformés en autant d’images surréalistes...

Sleep Elevation, 2010

"Ceux qui rêvent le jour sont ceux qui savent beaucoup de choses qui échappent à ceux qui rêvent la nuit", Edgar Allan Poe.

Multimédias


By the sea, 2017

Multimedia | En visitant d’Est en Ouest le littoral français, Maia Flore embarque pour un circuit - performance dans 26 destinations qui offrent chacune à leur façon la possibilité d’un voyage.

Interviews


Maia Flore en résidence photographique à Deauville
Planche(s) Contact

2016

Invitée en résidence à Deauville en juin 2016, Maïa Flore a réalisé une série photographique inédite qui sera exposée à l’automne, dans le cadre du festival Planche(s) Contact 2016.

Expositions


Saisons

Alliance Française de Calgary, Calgary (CANADA)

Du 2 au 31 août 2021

Saint-Malo « d’îles en lune »

Hors les murs, Saint-Malo (FRANCE)

Du 2 mars au 26 juin 2020

Harmonies

Festival Photo La Gacilly, La Gacilly (FRANCE)

Du 1er juin au 30 septembre 2019

Livres


Rememories

Actes Sud - 2015

Rememories

Actes Sud - 2015

Rememories

Actes Sud - 2015

Prix


PDN’s 30 2016, New Emerging Photographers to Watch

2016

Prix HSBC pour la photographie

2015

Sony World Photography Award, catégorie Conceptuel, shortlist

2013